L' Autre Théâtre - @Maxime Côté

L' Autre Théâtre

Maxime Côté
Les productions de l'Ancien Presbytère - @Jonathan B Cormier

Les productions de l'Ancien Presbytère

Jonathan B Cormier
Productions Posthumains - @Valérie Remise

Productions Posthumains

Valérie Remise
Productions Posthumains - @Valérie Remise

Productions Posthumains

Valérie Remise
Territoire 80 - @Territoire 80

Territoire 80

Territoire 80
Théâtre du Renard - @Jean-David Marceau

Théâtre du Renard

Jean-David Marceau
Théâtre Catapulte - @Sibylle Berger

Théâtre Catapulte

Sibylle Berger

Théâtre La Bête Humaine

Nous avons choisi de nommer notre compagnie La Bête Humaine exprimant ainsi notre admiration pour l'auteur Émile Zola qui sut tracer des portraits crues des êtres humains et de la société de son époque. Notre mandat artistique suit ses traces. Notre théâtre repose sur une direction d'acteur forte, sans artifice, au service de la plus grande vérité et empreint d'une profonde humanité. Nous produisons des textes dramatiques proposant une réflexion sociale sur des enjeux actuels.

La première production du Théâtre La Bête Humaine (BÉA, texte de Mick Gordon traduit par Yannick Chapdelaine et mis en scène par Olivia Palacci) a été présentée au théâtre Prospero en avril 2015. À l'invitation de Denis Bernard, la pièce est reprise à La Licorne en avril 2018. En 2019, BÉA continue son périple, en tournée, dans plusieurs régions du Québec (Côte-Nord, Gaspésie, Mauricie, Lanaudière et Centre-du-Québec). En février 2020, elle est sélectionnée à RIDEAU en vitrine afin de poursuivre sa route à l'hiver 2021. En raison de la pandémie de Covid-19, BÉA est freinée malgré tout dans son envol; les 20 représentations prévues sont finalement annulées mettant fin définitivement à la diffusion du spectacle. BÉA a été joué plus de cinquante-cinq fois à Montréal et au Québec. En marge des représentations, le Théâtre La Bête Humaine organise aussi des discussions afin d'aborder les enjeux soulevés dans ses productions. À la Licorne, le 19 avril 2018, pendant les représentations de BÉA, la compagnie a offert au public une discussion post-spectacle portant sur l'aide médicale à mourir animée par Patrick Lagacé. Mme la député Véronique Hivon, la docteure urgentologue Marie-Michelle Robert et la comédienne Léa Simard (qui a accompagné sa mère dans la mort) y ont participé.

La deuxième production du Théâtre La Bête Humaine (BLINK, texte de Phil Porter traduit par Yannick Chapdelaine et mis en scène par Charles Dauphinais) a elle aussi obtenu un succès populaire et critique. La pièce a été présentée au théâtre Prospero en janvier 2017. À l'été 2018, à l’invitation de Mme Michèle Rouleau, elle est présentée à nouveau dans le cadre du festival Fous de théâtre au Centre d'Art Diane Dufresne de Repentigny.

La pièce L’INFRAMONDE (traduite de la version originale THE NETHER de Jennifer Haley par Étienne Lepage) a pour sa part été présentée que pendant une courte période à la Licorne en mars 2020. Une discussion post-représentation portant sur la cyberdépendance a été organisée le 12 mars 2020 avec le docteur Jean-Pierre Chiasson, fondateur de la clinique Nouveau-Départ, et l'humoriste Alexandre Champagne, fondateur de l'organisme CIEL qui vient en aide aux cyberdépendants. La discussion était animée par Nadia Seraiocco, vulgarisatrice et spécialiste des questions technologiques. Hors, la pandémie a touché de plein fouet la production qui en était à sa dixième représentation (sur 30) quand tout fut annulé. Heureusement, le sujet de la pièce étant tellement pertinent et on ne peut plus actuel, la compagnie est très fière de s'associer au Théâtre Denise-Pelletier pour donner un vrai coup d'envoi à cette production qui n'a pas pu rejoindre son public lors de ses représentations initiales.

Notre plus récente création est la pièce destinée à un jeune public HISTOIRES POUR FAIRE DES CAUCHEMARS du dramaturge Étienne Lepage dans une mise en scène de Jocelyn Pelletier. Le spectacle a reçu l’appui du Conseil des arts et des lettres du Québec en plus d’être accueilli en résidence à la Maison de la culture Maisonneuve en mai 2022. Les résultats de cette résidence ont dépassé nos attentes ; la pièce est maintenant programmée aux Gros Becs (fin octobre 2023) et à la Maison Théâtre (mars 2024).

Dans le même ordre d’idées, le Théâtre La Bête Humaine vient d’officialiser un nouveau partenariat avec l’agent de spectacles Kevin Bergeron de l'agence Roger Roger. Cette nouvelle collaboration permettra un bel avenir en tournée à nos productions.